Service juridique et social

LE HANDICAP VISUEL, TOUT SAVOIR POUR EN PARLER !

LE HANDICAP VISUEL, C’EST QUOI ?

Toutes les personnes déficientes visuelles ne sont pas aveugles.

Le handicap visuel concerne des situations diverses. En France 1,7 millions de personnes ont un trouble de la vision. Parmi elles :

  • 207 000 sont aveugles ou malvoyantes profondes, c'est à dire qu'elles ne perçoivent pas la lumière ou ne peuvent distinguer que des silhouettes.
  • 932 000 sont malvoyantes moyennes. De loin, elles ne peuvent distinguer un visage à 4 mètres. De près, la lecture est impossible.

 

QUELLES SONT LES CAUSES D'UN HANDICAP VISUEL ?

Dans de nombreux cas, le handicap visuel apparaît naturellement avec l’âge. Il peut également résulter d’un accident ou d’une maladie, telle que le diabète, la cataracte ou le glaucome.

 

POURQUOI FAIRE RECONNAÎTRE SON HANDICAP VISUEL ?

Obtenir le statut de « travailleur handicapé » permet au salarié, et à son employeur, de bénéficier d'un ensemble de droits, d’aides et de services pour trouver ou retrouver un emploi, le conserver et évoluer dans l'entreprise :

  • L'accompagnement et les conseils de spécialistes de la déficience visuelle.
  • Des aides financières de l’Agefiph destinées à couvrir les frais liés à la compensation du handicap dans l’emploi.
  • Un suivi médical renforcé par le médecin du travail.
  • Un aménagement de poste.
  • Une majoration du Compte Personnel de Formation (CPF).
  • Sous certaines conditions, ce statut conduit également à bénéficier d’une retraite anticipée.

 

QUELS AMÉNAGEMENTS PEUVENT ÊTRE MIS EN PLACE DANS L'ENTREPRISE ?

La qualité de la vision peut varier au cours d’une même journée mais également se dégrader progressivement avec le temps. La mise en place d’aménagements techniques, humains et organisationnels est souvent nécessaire pour réduire les difficultés rencontrées au quotidien par les personnes déficientes visuelles.

  • Les aménagements de l’environnement de travail :

Une signalétique sonore et tactile, des "bandes d'éveil" pour signaler des marches peuvent faciliter les déplacements et le repérage dans les locaux de l'entreprise. Dans un bureau, le réglage de l'intensité lumineuse, la présence de stores ainsi que le choix de revêtements non réfléchissants offrent des conditions de travail adaptées.

  • Les aménagements techniques :

Les personnes déficientes visuelles peuvent utiliser différentes aides techniques pour accéder à l’information :

  1. Une plage braille
  2. Un lecteur d’écran
  3. Un dictaphone
  4. Une loupe ou système d’agrandissement de caractères
  5. Le téléagrandisseur
  6. Des filtres anti-éblouissement

Les avancées technologiques ont également permis le développement de plusieurs applications innovantes sur smartphone pour faciliter le déplacement ainsi que la lecture et l’écriture.

  • Sensibiliser le collectif de travail : 

Pour faciliter l’intégration et la collaboration pérenne avec une personne déficiente visuelle, la sensibilisation du collectif de travail est une étape importante.

Elle permettra à l’ensemble des salariés de comprendre la diversité et les conséquences des troubles visuels sur le quotidien des personnes concernées et de les aider à adapter leur comportement.

 

QUELLES SONT LES AIDES ET LES SERVICES DONT JE PEUX BENEFICIER EN TANT QU4EMPLOYEUR D4UN SALARIE EN SITUATION DE HANDICAP VISUEL ?

  1. Une aide financière destinée à couvrir les frais occasionnés par l’étude de solutions pour maintenir dans l’emploi un salarié dont le poste évolue ou le handicap s'aggrave.
  2. Le conseil et l'accompagnement par un spécialiste du handicap visuel destiné à apprécier les contraintes du salarié à son poste et identifier les moyens à mettre en place ou à développer pour compenser son handicap. Le spécialiste peut également intervenir lors d’actions de sensibilisation au handicap.
  3. Un conseil et des aides financières destinés à identifier et financer les moyens techniques (matériel), organisationnels (réorganisation d'un bureau) ou humains (tutorat) permettant d’adapter le poste au handicap visuel du salarié.

Toutes les informations : www.agefiph.fr

Si vous souhaitez sensibiliser vos salariés au handicap visuel, contactez la CNAMS au 03 26 47 22 55.